<< La 11e édition des Assises Nationales du Centre-Ville à Rennes | La chronique de Lionel Saugues | La chronique de Lionel Saugues >>

La chronique de Lionel Saugues

En complément de mon billet du 5 avril dernier, voici résumé de manière succincte les actions qui ont été conduites en matière d’occupation du domaine public pour le développement et l’amélioration de l'attractivité du commerce de notre belle ville de Saint-Etienne depuis notre élection au printemps 2014.
Mon dernier billet sera, dans les prochains jours, consacré aux marchés forains.

Préambule 
Notre délégation s’est donnée les moyens pour faire de l'occupation commerciale du domaine public un véritable levier de dynamisation de notre Ville avec par exemple un nouveau règlement dont l'objectif est d'encadrer les activités commerciales, tout en incitant les professionnels à développer la qualité et le design dans les concepts commerciaux et le mobilier déployé sur nos places.

En matière d'occupation commerciale du domaine public, notre délégation à la charge des terrasses des cafés et restaurants, des étalages des commerces, du Marché de Noël, de la braderie, des cirques, des ventes ambulantes, des vide-greniers ou encore des kiosques.

Positionner les terrasses comme une vecteur de l’animation de notre Ville
Saint-Etienne compte un peu plus de 350 terrasses de cafés et restaurants et plus de 80 étalages. Ces activités étaient réglementées par un arrêté municipal qui datait de 2004. Afin de traduire notre volonté municipale de dynamiser le centre-ville et de promouvoir le commerce, nous avons établi un nouveau règlement qui tend à répondre aux attentes des professionnels des métiers concernés. Ce nouveau règlement est entré en vigueur fin décembre 2015. Nous avons, par ailleurs, adressé en mars 2016 à tous les professionnels concernés une copie de ce document qui a fait l'objet de concertations avec les associations de commerçants, les organisations professionnelles et les chambres consulaires. Une charte viendra, courant 2016, compléter ce nouveau règlement d'occupation du domaine public.

Ce règlement comporte des améliorations indéniables pour les restaurateurs et débitants de boissons avec notamment l’autorisation de pouvoir utiliser les terrasses toute l’année jusqu’à 1 heure du matin, mobilier rangé ; d'installer des chauffages de terrasse, des brumisateurs, des appareils d'éclairage (sous réserve d'autorisation) ; d'installer des écrans transparents avec une hauteur maximale de 1m50 ; des bacs à fleurs avec une hauteur maximale de la végétation de 1m50 ; des comptoirs de desserte (sous réserve d'autorisation)…

Enfin, une gouvernance est instituée, via un Comité d'agrément (élus, services, partenaires), pour traiter des questions relevant de l'application du règlement.

Grande Braderie
La Grande Braderie, qui se déroule sur plusieurs jours qu mois de juin, réunit chaque année environ 250 commerçants (sédentaires et non sédentaires). Un travail est réalisé afin de positionner cette braderie comme un événement incontournable avec la mise en place d’animations qualitatives (un village de produits alimentaires, des animations associatives…).

Ventes ambulantes

  • Deux sites pour les Food-Trucks 

Des emplacements, à la Chauvetière et sur l'Esplanade Bénevent au Technopole, ont été mis en service pour accompagner le développement de Food-Trucks sur notre ville. Par ailleurs, en lien avec la nouvelle association Sainte Street Food, cette nouvelle forme de restauration trouve aussi sa place dans le cadre d'animations développées par la Ville. Notre politique municipale en matière de Food-Trucks a été saluée par la venue de l'équipe de tournage de l'émission "Mon Food Truck a la Clé".

Stade Geoffroy Guichard
Un appel à projet pour l'attribution des emplacements de restauration rapide autour du stade Geoffroy Guichard a été lancé en 2015 avec pour objectif d'offrir un service de restauration rapide diversifié et qualitatif.
Il a permis à un comité de sélection de choisir 15 concepts de restauration rapide et de food trucks sur les nombreuses offres reçues.
Une convention d'occupation du domaine public d’une durée de 2 ans a été établie pour chacun des emplacements concernés.

Vide-greniers 
La Ville de Saint-Etienne organise par exemple un vide-greniers sur la base nautique de Saint Victor sur Loire, étudie les dossiers des demandes formulées par les associations et apporte un soutien logistique pour certaines de ces opérations comme celui organisé par les commerçants de Terrenoire (120 participants).

Ventes au déballage 
Plus de 60 déclarations préalable de ventes au déballage ont été enregistrées en 2015.

Kiosques
Nous assurons la gestion de 5 structures «type» kiosque dans le centre-ville dont trois abritent des activités de restauration, de vente de fleurs ou de gravures et de clés.
Deux autres structures sont implantées dans des parcs publics (Europe, Parc J. Marc) et abritent des activités ludiques et accessoirement de la restauration rapide.
Enfin des kiosques de type «événementiels», comme le "Container Weiss" sur le parvis de la gare de Châteaucreux, peuvent être autorisés.

Structures et bâtiments municipaux
Dans le cadre du bâtiment nouvellement construit sur les dépendances de la base nautique de Saint Victor sur Loire, une procédure de mise en concurrence pour 2 points de restauration, type snacks, a été mise en place suivant un cahier des charges établi par nos services. Deux candidats ont été retenus via l’établissement d'une convention pour une durée de 5 ans.

Marché de Noël 
Notre Marché Noël a été créé en 1995. Il se déroule traditionnellement sur la Place de l'Hôtel de Ville et débute la dernière semaine du mois de novembre pour se terminer à la fin du mois de décembre.
En 2015, nous avons conduit un travail pour positionner cet événement comme l’un des plus attractifs de la région Rhône-Alpes-Auvergne ceci afin d’attirer un public toujours plus nombreux en Coeur de Ville.

Dans ce cadre, nous avons retenu plusieurs axes :

  • Créer un véritable parcours au sein du Marché de Noël avec de nombreux artisans pour renforcer l'authenticité des produits proposés et la convivialité des lieux,
  • Accentuer la décoration et l'éclairage pour donner à l'ensemble une atmosphère toujours plus festive et féerique notamment, par la symbolisation des entrées de celui-ci sous forme d'arches lumineuses,
  • Développer sur la place Dorian une nouvelle offre et des animations.

Ainsi, avec 62 chalets occupés en 2015 (soit + 59% par rapport à 2014), un container Weiss et un food truck de foie gras, des nocturnes commerciales et de nouvelles activités (Sainté Shopping, Cadeau Maestro,...) le Marché de Noël a contribué à attirer un public nombreux qui a également profité aux rues commerçantes alentours.

Nous avons également mis en place un programme d’animations avec un tipi de 5 mètres de diamètre qui a accueilli les mercredis, samedis, dimanches et tous les jours de vacances scolaires des jeux. Des nocturnes rythmées par des animations musicales stéphanois les 4, 5, 12 et 19 décembre jusqu'à 21 heures. Un calendrier de l'avent, du 1er au 24 décembre à 18 heures. Le Père Noël a distribué 100 kg de papillotes offertes par Weiss. L'atelier du Père Noël qui a fonctionné les samedis 5, 12 et 19 décembre de 14 à 19 heures, Un concours de dessin qui a été proposé aux enfants tous les jeudis, vendredis, samedis et dimanches de 14 à 18 heures.

Cirques 
Nous avons souhaité élaborer une procédure écrite qui définit clairement les exigences spécifiques requises par notre Ville pour l'accueil de cirques. Ce document est destiné aux professionnels et a été établi conjointement par les services municipaux, métropolitains et de l’Etat impactés par l’accueil de ce type de spectacles (normes réglementaires et sanitaires, sélection de la qualité des événements).
Par ailleurs nous avons réaménagé (nivellement – compactage) le terrain municipal chargé d’accueillir ces spectacles.
Enfin, nous avons établi un calendrier annuel afin de limiter au nombre de 2 ce type de spectacles pour une meilleure qualité et un respect soutenu de la condition animale. En 2015 et en 2016, les cirques Pinder et Le Cirque d'Hiver/Bouglione ont décidé de faire confiance à notre ville.

Lionel Saugues 

Publié le 10 avril 2016 à 19:24:00 dans Mon activité d'élu local | Commentaires (0) |

Commentaires non autorisés sur ce blog